Mercedes-Benz Vision One-Eleven

Mercedes-Benz Vision One-Eleven: Passé recomposé au futur

Rendant hommage au prototype expérimental C111 des années 70, la Vision One-Eleven, concept 100% électrique, laisse entrevoir les technologies qui se retrouveront sur les modèles de série à venir. A moins que la marque décide de produire une supercar électrique sur cette base…

La C111 de Mercedes-Benz était un prototype réalisé à 16 exemplaires et en quatre silhouettes de carrosserie à des fins expérimentales ; elle servit de banc d’essai à des moteurs rotatifs Wankel, des diesel 5-cylindres et V8 turbocompressés entre autres. La teinte orange des C111-I et C111-II marqua autant les esprits, si ce n’est plus, que leur contenu technologique.

Mercedes-Benz Vision One-Eleven

Un peu plus de 50 ans plus tard, Mercedes-Benz puise donc dans son passé pour imaginer cette Vision One-Eleven. Réalisée au centre de R&D de la marque à Carlsbad, en Californie, les designers ont su réinterpréter les codes de la C111 originelle. Outre le coloris de carrosserie, on retrouve donc les portes papillon, la face avant à bouche ovale et les aérations sur le capot ou encore le panneau arrière noir affublé des petits feux ronds.

Mercedes-Benz Vision One-Eleven
Mercedes-Benz Vision One-Eleven
Mercedes-Benz Vision One-Eleven
Mercedes-Benz Vision One-Eleven
Mercedes-Benz Vision One-Eleven
Mercedes-Benz Vision One-Eleven
<
>

A ces codes historiques, les stylistes y ont ajouté les dernières tendances de la marque, dont le langage « one-bow » (courbure continue de la pointe du capot à l’arrière de la malle intégrant le pavillon), qu’ont inauguré les Mercedes-EQ. S’y ajoute un accastillage aérodynamique qui ne laisse planer aucun doute sur les velléités et le potentiel de performance de la Vision One-Eleven, dont la hauteur totale ne dépasse pas 1,17 m.

Flux axial plutôt que radial

Comme il se doit, la Mercedes-Benz Vision One-Eleven inaugure de nombreuses innovations, à commencer par les batteries. Refroidies par eau, elles se composent de cellules cylindriques dont la chimie est dérivée de celle utilisée en formule 1.
Une autre nouveauté de taille est sans conteste les moteurs électriques à flux axial. Développée par Yasa, une société anglaise filiale à 100% de Mercedes-Benz depuis juillet 2021, cette technologie dirige le flux électromagnétique parallèlement à l’axe rotatif du moteur, et non perpendiculairement comme c’est le cas aujourd’hui pour 99,9% des moteurs électriques sur le marché.

Mercedes-Benz Vision One-Eleven
Mercedes-Benz Vision One-Eleven
Mercedes-Benz Vision One-Eleven
Mercedes-Benz Vision One-Eleven
Mercedes-Benz Vision One-Eleven
<
>

Les avantages sont nombreux ; citons la très haute densité de puissance (facteur de 3) et de couple (facteur de 2) ainsi que le faible encombrement et donc aussi le poids réduit du moteur. Yasa avance qu’à puissance égale, un moteur électrique à flux axial pèse un tiers de la masse d’un moteur à flux radial alors que l’espace requit pour son installation est réduit de 66%. Notons que Mercedes-Benz n’a dévoilé aucune valeur de puissance et de couple, mais cette technologie à flux axial devrait porter l’électromobilité à un niveau inédit de performance et efficacité.

Place à la réalité augmentée

Les ailes arrière particulièrement rebondies de la Vision One-Eleven laisse présager que les moteurs prennent place directement derrière les roues. Une architecture qui permet de dégager un espace gigantesque à bord de l’habitacle. Sous les traits d’un dessin particulièrement sobre, il s’équipe de baquets intégrés dont l’assise se situe plus bas que les pieds, à la façon de la position de conduite dans une monoplace. Face à eux, les occupants trouvent un écran flottant qui officie comme système nerveux central de l’auto. Les commandes secondaires sont en réalité augmentée flottant au-dessus de surfaces vierges.

Mercedes-Benz Vision One-Eleven
Mercedes-Benz Vision One-Eleven
Mercedes-Benz Vision One-Eleven
Mercedes-Benz Vision One-Eleven
<
>

Comme son illustre devancière la C111, la Mercedes-Benz Vision One-Eleven intègre donc nombre de nouveautés appelées à se retrouver en série sur les futurs produits à l’Etoile, dont les versions sportives AMG. Mais il se murmure en coulisses que la marque réfléchirait à une production en petite série, dans la foulée de l’AMG-One. Puissent nos rêves devenir réalité !

Mercedes-Benz/GIMS/JM

GIMS connect

Newsletter

Restez au courant des dernières actualités du secteur de l'automobile